Français, françaises, restons dignes et restons positifs !

Français, françaises, restons dignes et restons positifs !

0
bergeroo et lavogez

Les 4M de téléspectateurs présents sur W9 hier soir étaient terriblement attristés à la fin du match. La France s’est inclinée aux tirs au but et face à l’Allemagne, n°1 Mondiale au classement FIFA. Pourtant les françaises ont largement dominé la rencontre et auraient mérité de se qualifier pour les demi-finales de cette Coupe du Monde.

Les françaises ont proposé une entame idéale et Louisa Nécib rata le coche dès la première minute de jeu. On ne le savait pas encore mais c’était déjà un tournant de cette rencontre. Louisa Nécib, malgré son raté, nous a offert un très bon premier acte. La vitesse d’Élodie Thomis a également posé de grosses difficultés à la défense allemande. Avec plus de précision dans l’avant dernier geste et plus de réalisme, les françaises auraient pu ouvrir le score en premier mi-temps. À la pause les deux équipes se retrouvaient à égalité parfaite 0 – 0.

En seconde période, les deux équipes semblaient sur la défensive. Malgré tout à la 64′, Louisa Nécib, d’une frappe contrée à l’entrée de la surface ouvrira le score 1 – 0. On pensait que les Bleues avaient fait le plus dur et on ne voyait pas comment les allemandes allaient revenir au score. Mais à la 83′, l’arbitre du match, siffle un penalty cruel pour l’Allemagne. Amel Majri provoque une main involontaire dans la surface suite à un centre de Maier. Célia Šašic transforme le penalty sans difficulté (1 – 1). Les deux équipes allaient devoir se départager durant les prolongations.

A la 116′, Gaëtane Thiney rate la balle de match :

Au final les françaises s’inclineront aux tirs au but (5 – 4) sur un échec de la jeune Claire Lavogez. La lyonnaise n’a pas à s’en vouloir même si elle était en larmes à la fin du match. Des images qui montrent l’implication de cette équipe dans cette Coupe du Monde 2015. Bravo à elle !

On a aimé

  • La défense solide et solidaire des Bleues : Jessica Houara, Amel Majri, Wendie Renard et Laura Georges n’ont jamais semblé en difficulté durant ce match.
  • Le collectif et l’envie : les Bleues ont montré une très bonne image du football avant le match, durant la rencontre et même après cette terrible défaite.
  • Le soutien français : les messages diffusés sur les réseaux sociaux sont très encourageants pour la suite et pour le développement de ce football féminin.

 

 

 

On a moins aimé

  • Le manque de réalisme : à ce niveau il faut conclure les occasions. Thomis, Necib, Thiney… il fallait marquer pour espérer la victoire !
  • Le jeu allemand : l’équipe de Silvia Neid n’a rien montré durant ce match. On aurait aimé voir plus de jeu de la part de la meilleure équipe au monde.
  • Les critiques sur l’arbitrage : Carol Anne Chenard nous a proposé un arbitrage cohérent dans l’ensemble. Il y a bien cette main en première mi-temps dans la surface. Elle était malheureusement plus difficile à siffler que la main française en seconde qui a provoqué le penalty transformé par Célia Šašic. Restons dignes, la défaite n’est la faute que d’un manque cruel de réalisme du côté français.
  • La réaction de Vincent Duluc sur Twitter à l’égard de Gaëtane Thiney

 

 

Source image : www.fff.fr

Ancien pratiquant, j'ai découvert le football féminin assez tardivement. Aujourd'hui, je participe à ma manière au développement de ce football (qui n'a jamais été masculin).

Aucun commentaire

Laisser une réponse