La France : terre d’accueil pour le mondial 2019

La France : terre d’accueil pour le mondial 2019

0
Mondial 2019 de football féminin

En pleine préparation pour la Coupe du Monde 2015, l’équipe de France vient d’obtenir une excellente nouvelle puisque son pays sera l’organisateur de la prochaine Coupe du Monde de football féminin qui se déroulera en 2019.

La France est très impliquée dans le monde sportif et rien que cette année, elle accueillera pas moins de 5 tournois mondiaux. Entre 2015 et 2018 ce n’est pas moins de 30 compétitions majeures que la France accueillera sur son territoire. Pour rappel, les hommes ne sont pas en reste puisqu’en 2016, notre cher pays sera l’hôte de l’Euro 2016 de football.

Patrick Kanner (ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports) s’exprimait au sujet de la nomination de la France pour organiser cette Coupe du Monde 2019 :

« Nous souhaitons que le pays se mobilise autour des grands événements sportifs car ils nous apportent beaucoup. Ils sont la vitrine du savoir-faire de nos associations et de nos bénévoles, de notre patrimoine, en un mot, de notre pays. Ils constituent des moments de rassemblement et de cohésion de tous les Français que nous devons encourager et soutenir avec des actions pour les jeunes, dans les quartiers, auprès des publics les plus en difficulté… Les grands événements sportifs participent enfin à l’attractivité et à l’emploi dans les territoires. Nous attendons de l’Euro 2016 de football plus d’un milliard d’euros injectés dans l’économie française ! »

Les villes retenues pour la Coupe du Monde 2019

Dix villes françaises auront la chance d’accueillir au moins l’un des 52 matchs de la compétition :

  • Auxerre, Grenoble, Le Havre, Nancy, Paris, Nice, Reims, Lyon, Montpellier, Valenciennes et Rennes.

Les matchs d’ouverture et de clôture se dérouleront dans le futur Grand Stade de l’Olympique Lyonnais. Une victoire de plus pour le président lyonnais, Jean Michel Aulas, qui depuis très longtemps, participe au développement du football féminin. Il se réjouissait d’ailleurs sur Twitter de cette nomination :

Ancien pratiquant, j'ai découvert le football féminin assez tardivement. Aujourd'hui, je participe à ma manière au développement de ce football (qui n'a jamais été masculin).

Aucun commentaire

Laisser une réponse